Search
samedi 8 août 2020
  • :
  • :

Attac Maroc soutient le camarade Hakim Hlaoua, dénonce son agression et le retard dans l’enquête policière.

Attac Maroc soutient le camarade Hakim Hlaoua, dénonce son agression et le retard dans l’enquête policière.

Attac Maroc soutient le camarade hakim hlaoua, dénonce son agression et le retard dans l’enquête policière.

Notre camarade Abdelhakim Hlaoua, âgé de 52 ans, père de trois enfants et enseignant au lycée Al Majd de Ouarzazate, membre du groupe de Ouarzazate d’ATTAC Maroc, du Bureau local de Ouarzazate et du Conseil régional du syndicat de l’éducation rattaché à la Confédération Démocratique du Travail, a été agressé à l’acide le mercredi 3 janvier 2018 vers 8h45 du matin. Brûlé au 3ème degré, notamment au niveau du visage, de la poitrine et des mains, il se trouve un mois plus tard dans un état de santé toujours critique. Hospitalisé au CHU Mohamed VI/Errazi de Marrakech, il a subi plusieurs opérations, mais nous ne savons pas à ce jour s’il pourra recouvrer la vue.

Par ailleurs, quatre semaines après cette lâche agression, aucun élément de l’enquête de la police judiciaire n’est intervenu permettant de penser que le ou les agresseurs aient été identifiés et interpelés. Pire encore, des éléments qui auraient pu permettre d’avancer dans cette identification ne semblent pas avoir été pris en compte, telle la visite le 5 janvier d’un inconnu qui a voulu s’introduire dans sa chambre et a heureusement été intercepté par le personnel de l’hôpital.

Aussi voulons-nous par le présent communiqué

  • Réaffirmer notre totale solidarité avec notre camarade Hakim et souhaiter son prompt rétablissement et la récupération de toutes ses fonctions.
  • Demander à ce qu’il continue à être hospitalisé aussi longtemps que son état de santé l’exige
  • Exiger que toute la lumière soit faite sur cet acte odieux et condamnable qui reste pour nous incompréhensible.
  • Exprimer notre inquiétude face aux lenteurs de l’enquête de la police judiciaire, qui font peser l’incertitude sur les raisons d’un tel acte, et par là même l’insécurité sur sa famille, sa femme et ses enfants tout particulièrement, et ses camarades. Nous tenons l’Etat marocain pour responsable de leur sécurité.

Nous resterons particulièrement vigilants quant à l’avancement de l’enquête et appelons les organisations des droits humains et les syndicats à apporter leur soutien à Abdelhakim Hlaoua et à sa famille.

Secrétariat National d’Attac Cadtm Maroc.

01/02/2018




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.